fabrice-henry-200×300

La Sécurité sociale, une septuagénaire appréciée

L’ambition de l’Institut Montparnasse est de préserver le modèle français de protection sociale, tout en participant à son évolution, son adaptation et à sa consolidation, dans un contexte de construction européenne et d’économie mondialisée.

C’est pourquoi il s’est associé à Terra Nova pour solliciter le CREDOC afin de mener un « état des lieux » de notre « Sécurité Sociale » qui fête ses 70 ans dans un contexte morose de crise économique, de comptes aux « résultats tendus » et de  remise en cause des liens solidaires.

L’enquête du CREDOC vient rétablir l’attente des citoyens en une Sécurité sociale renforcée mais sans exclure des évolutions possibles mais limitées. La notion de droit mais aussi de devoir transparait   dans le lien nécessaire entre prestations et cotisations ; la solidarité est réaffirmée mais en certaines circonstances (handicap, dépendance).

S’agissant de la construction même de la Sécurité Sociale, le rôle des opérateurs publics est confirmé, sans exclure la possibilité d’une complémentarité public/privé….à conditions qu’il s’agisse du privé à but non lucratif telles que les mutuelles santé !

Ainsi, l’enquête du CREDOC renforce l’idée du droit à la protection sociale et, en particulier,  du droit à la santé pour tous.

De fait, pour l’Institut Montparnasse, émerge ainsi la nécessité pour les opérateurs publics et privés non lucratifs de s’inscrire dans le cadre d’un service d’intérêt général auxquels les uns et les autres se doivent d’éviter les travers d’un consumérisme refusé dans ses fondements et ses méthodes par les citoyens.

C’est à cette condition que la septuagénaire sécurité sociale pourra continuer son parcours ; en étant bien accompagnée !

 

Fabrice HENRY,
Président de l’Institut Montparnasse