Les comptes de la protection sociale en France et en Europe

La DREES a publié récemment les comptes de la protection sociale en 2012 avec un regard national et européen.

En France, du fait des mesures élargissant l’assiette des cotisations et alourdissant les taxes et impôts affectés, les recettes de la protection sociale augmentent plus vite que les prestations : 691 milliards de recettes / 653 milliards de prestations. Cependant le résultat global présente un déficit courant de 3,8 milliards en nette réduction après un déficit record supérieur à 17 milliards en 2010.

La publication ministérielle dresse à grands traits le tableau suivant :

  • En France la situation économique se dégrade en 2012 et 2013
  • En Europe la stabilisation automatique opérée par la protection sociale s’essouffle
  • Les réformes engagées en Europe depuis 2008 ont pesé sur le revenu disponible des ménages
  • Quoiqu’ils demeurent très attachés au système de protection sociale, les Français sont de plus en plus nombreux à s’inquiéter de la dette sociale

Evolutions en France :

  • Le ralentissement de la croissance des dépenses de santé se confirme
  • Une croissance soutenue des dépenses de vieillesse
  • Une augmentation des prestations chômage
  • Une croissance soutenue des dépenses de pauvreté-exclusion sociale

Prestations de protection sociale en France :

  • Vieillesse 261 milliards
  • Maladie 178 milliards
  • Famille 48 milliards
  • Emploi 40 milliards
  • Logement 17 milliards
  • Pauvreté-exclusion 15 milliards

Dépenses totales : 653 milliards soit 31,2 % du PIB