HCAAM – Avenir de l’Assurance maladie

Le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie a saisi l’opportunité du printemps électoral 2012 pour émettre un avis pertinent. À notre sens trop peu est dit sur l’enjeu santé pour notre pays, trop peu est dit sur le bilan de ces dix dernières années, sur les effets de la loi de 2004, sur les forfaits, franchises, déremboursements … Le HCAAM a d’autant plus raison d’alerter ceux qui ont des comptes à rendre, aujourd’hui et demain.

Première alerte : le respect des valeurs.

L’assurance maladie « est plus qu’une assurance contre la maladie, elle exprime une valeur : la solidarité ». Avis à ceux qui fantasment sur un bouclier sanitaire : « le principe constitutionnel selon lequel la Nation garantit à tous la protection de la santé a été assuré en choisissant non pas la solidarité en fonction du revenu, mais une solidarité entre bien portants et malades ». Pour « l’égalité de tous face à l’épreuve qu’est la maladie ». Par l’égalité des prestations donc, dès lors que la proportionnalité des contributions assure la solidarité « verticale » entre les revenus.

Deuxième alerte : la dette et le déficit.

« Il n’y a pas d’avenir pour notre système d’assurance maladie si son équilibre financier n’est pas assuré dans la durée ». « Depuis 2009 … un déficit équivalant à presqu’un mois de ses dépenses courantes ». Il faut, certes, réussir « la mobilisation des nombreux gisements d’efficacité du système », mais « aucune remise à niveau d’équilibre ne pourra se faire sans une part de recettes nouvelles ». Pourtant le silence sur ces recettes nécessaires est la chose la mieux partagée par les candidats en campagne.

Troisième alerte : l’érosion de la prise en charge.

« Un écart croissant entre la dépense de santé et la dépense d’assurance maladie mènerait à l’abandon progressif de la valeur de solidarité universelle ». « Certains secteurs, par exemple l’optique, les prothèses dentaires ou certains honoraires ont souffert au cours du temps d’une déprise par les régimes obligatoires d’assurance maladie ».

Le HCAAM rappelle utilement que l’avenir de l’assurance maladie relève d’ «un choix collectif » et non de mesures « techniques » successives engageant des dérives par rapport aux principes. Il appelle justement à un « débat public ».

En savoir plus : Avis du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (HCAAM)